En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

En savoir plus >>


Fermer

Nous avertissons les internautes de ne jamais donner suite à toute sollicitation faite sous le sceau de l’étude, notamment impliquant des prêts ou emprunts de somme d’argent qui constituent des escroqueries.

Cliquez-ici pour visualiser deux exemples de faux contrats de prêt qui comportent de nombreuses anomalies.


Fermer
francais

english


Le blog de l’étude

Cette rubrique est destinée à informer notre clientèle ou nos contacts, d'évolutions législatives ou jurisprudentielles significatives et de questions concrètes d'ordre professionnel, patrimonial ou personnel, qui peuvent être résolues grâce à l'intervention d'un notaire, afin de contribuer à une meilleure utilisation du droit et de la fiscalité, qui doivent être perçus comme des outils au service d'un objectif et non comme une source de contraintes ou d'économies à travers la fiscalité.

Publié le Mardi 06/09/2016
Retour

L'arrêté du 30 mai 2016 (JO du 10 juin 2016, texte n° 17) relatif à l'allégement des obligations de publicité des comptes annuels des petites entreprises a publié le modèle de déclaration de confidentialité du compte de résultats pour les petites entreprises.

Rappelons tout d'abord les dispositions de l'article L123-16 du Code de commerce dispose que "sont des petites entreprises au sens du présent article les commerçants, personnes physiques ou personnes morales, pour lesquels, au titre du dernier exercice comptable clos et sur une base annuelle, deux des trois seuils suivants, dont le niveau et les modalités de calcul sont fixés par décret, ne sont pas dépassés : le total du bilan, le montant net du chiffre d'affaires ou le nombre moyen de salariés employés au cours de l'exercice".

Ainsi, pour les exercices clos à compter du 31 décembre 2015, les petites entreprises pourront déposer au greffe du Tribunal de commerce une déclaration de confidentialité à compter du 7 août 2016. Le déclarant devra suivre le modèle figurant à l'annexe 1-5-1 du livre I de la partie arrêté du code de commerce qui se divisera en trois parties à savoir: la comparution du déclarant (dénomination, immatriculation au registre du commerce et des sociétés (RCS), identité et qualité du représentant légal signataire), l'objet de la déclaration qui sera la confidentialité du compte de résultats de l'exercice clos régie par l'article L232-25 du Code de commerce et de l'article L524-6-6 alinéa 2 du Code rural et de la pêche maritime. Enfin, le déclarant s'engagera dans sa déclaration à ce que la société corresponde effectivement à une petite entreprise (article L123-16 précité), ne fasse pas partie d'une exclusion au sens de l'article L123-16-2 du Code de commerce et n'appartienne pas à un groupe au sens de l'article L233-16 du Code de commerce.

Précisons par ailleurs que l'arrêté prévoit des sanctions pénales en cas de fausse déclaration qui constituerait un faux et un usage de faux (articles 441-1 et suivants du Code pénal). De plus, il est à noter que la confidentialité ne jouera que pour les comptes de résultats et non l'intégralité des comptes annuels qui ne concerne que les micro-entreprises (article L232-25 du Code de commerce).

 

 

Voir aussi dans nos actualités :

 

Allègement des obligations des entreprises depuis la loi Macron du 6 août 2015

 

Allègement des obligations de publicité des comptes annuels des micro-entreprises

>>  Lire la suite

Commentaire (0)
Tags : Gestion de l'entreprise


Aucun commentaire


Votre pseudo/nom/prénom :
Votre site Internet :
Votre commentaire :
Captcha  Recharger
Recopiez le cryptogramme ci-dessus : 
* = Obligatoire

Retour
Accueil - Home      Mentions légales     Lexique     Plan du site     Contact