Nous avertissons les internautes de ne jamais donner suite à toute sollicitation faite sous le sceau de l’étude, notamment impliquant des prêts ou emprunts de somme d’argent qui constituent des escroqueries.

Cliquez-ici pour visualiser deux exemples de faux contrats de prêt qui comportent de nombreuses anomalies.

Imprimer
Imprimer

Le blog de l’étude

Cette rubrique est destinée à informer notre clientèle ou nos contacts, d'évolutions législatives ou jurisprudentielles significatives et de questions concrètes d'ordre professionnel, patrimonial ou personnel, qui peuvent être résolues grâce à l'intervention d'un notaire, afin de contribuer à une meilleure utilisation du droit et de la fiscalité, qui doivent être perçus comme des outils au service d'un objectif et non comme une source de contraintes ou d'économies à travers la fiscalité.

Rechercher

L'expert-comptable est tenu à une obligation de conseil au titre de sa mission de secrétariat juridique de société

Publie le Mercredi 27/07/2016 Retour

Dans un arrêt en date du 8 mars 2016 (n°14-24769), la chambre commerciale de la Cour de cassation a jugé que la mission de secrétariat juridique de société confiée à un expert-comptable créait à sa charge une obligation de conseil susceptible d'engager sa responsabilité civile professionnelle.

En l'espèce, une société a confié à l'expert-comptable la tenue de sa comptabilité, l'arrêté de ses comptes annuels, l'établissement et le dépôt des déclarations fiscales, ainsi que son secrétariat juridique. Faute pour la société d'avoir valablement procédé aux convocations d'assemblées générales, un administrateur judiciaire provisoire a dû être désigné.

La cliente a par conséquent décidé d'engager la responsabilité contractuelle de l'expert-comptable au titre de sa mission de secrétariat juridique, posant ainsi la question de l'étendue de cette mission en particulier. La cour d'appel, considérant que le secrétariat juridique n'implique pas par principe l'assistance juridique du client, a refusé de faire droit à ces prétentions.

Cet arrêt a été cassé par la Cour de cassation qui, constatant que la mission de secrétariat juridique était "définie par la convention comme une assistance à la convocation et à la tenue des assemblées générales ordinaires", en a déduit que l'expert-comptable était "astreint par une obligation de conseil en matière de tenue et de régularité des assemblées générales". C'est donc sur l'interprétation des termes du contrat, et non sur un devoir général de conseil lié à l'activité de secrétariat juridique, que la Cour fonde sa décision.

Il n'en demeure pas moins que la jurisprudence tend à consacrer depuis plusieurs années un devoir d'information et un devoir de conseil de portée générale incombant aux experts comptables (tant pour les missions d'expertise comptable à proprement parler que pour des missions annexes telles que la rédaction d'un acte sous seing privé) dont ils ne peuvent se soustraire, au même titre que tout rédacteur d’acte.

 

 

Voir la présentation de notre savoir-faire :

 

Secrétariat juridique de sociétés

 

 

Voir aussi dans nos actualités :


Secrétariat juridique de sociétés de capitaux : répartition des tâches entre le juriste et le client (distinction des informations de nature juridique et opérationnelle)


Responsabilité d'un expert-comptable rédacteur d'un acte de cession de parts sociales


Importance du secrétariat juridique de sociétés

Retour
Actualités juridiques et fiscales - M° Bedaride notaire à Paris