Nous avertissons les internautes de ne jamais donner suite à toute sollicitation faite sous le sceau de l’étude, notamment impliquant des prêts ou emprunts de somme d’argent qui constituent des escroqueries.

Cliquez-ici pour visualiser deux exemples de faux contrats de prêt qui comportent de nombreuses anomalies.

Imprimer
Imprimer

Petite et moyenne entreprise (PME)

Micro, petites et moyennes entreprises n'excédant pas différents seuils en nombre de salariés, en chiffre d'affaires annuel et en total du bilan annuel fixés dans le cadre d'un règlement européen. Ces seuils doivent être appréciés différemment suivant que l'entreprise est autonome (totalement indépendante ou dont les liens de participation avec une ou plusieurs entreprises non liées en amont et/ou en aval sont inférieurs à 25 %) ou si elle est une PME partenaire (dont les liens de participation avec une ou plusieurs entreprises non liées en amont et/ou en aval sont compris entre 25 et 50 % de participation). Dans l'hypothèse où les liens de participation excèdent 50 %, les entreprises sont considérées comme liées, ce qui a pour conséquence dans ce cas, que les effectifs et les montants financiers à prendre en compte sont ceux de l'entreprise et des entreprises qui lui sont liées directement.

Voir notre actualité sur la création du PEA « PME-ETI » (la loi de finances pour 2014)

Voir également notre article : "Extension du crédit interentreprises depuis la loi du 6 août 2015 dite Macron"

Petite et moyenne entreprise (PME) : Lexique juridique et fiscal | Etude Choné et Associés notaires